Bloc Québécois

Pour faire du Québec une République!

06 avril 2018

Consultez le projet de proposition principale 2018-19.

La chef du Bloc Québécois Martine Ouellet, accompagnée de Gilbert Paquette, ancien ministre avec René Lévesque, de Denis Monière, professeur de sciences politiques, d’André Binette, constitutionnaliste ainsi que de membres du Bureau national, ont dévoilé le projet de proposition principale ayant été approuvé le 24 mars dernier par le Bureau national. Fruit d’un travail d’équipe, ce projet de proposition concret et ambitieux sera présenté aux membres lors du prochain Congrès national en 2019.

La formation politique innove : « C’est la première fois qu’une proposition principale permet d’expliquer comment on va intégrer les pouvoirs fédéraux dans la future République du Québec et d’ainsi orienter les actions actuelles du Bloc pour la défense des intérêts du Québec en fonction de ces nouveaux pouvoirs », dit Gilbert Paquette. Ce projet de proposition explique quelles seront les mesures de transition du Québec entre le statut de province et le statut de pays. « En présentant la démarche avec cohérence, beaucoup de doutes et d’incertitudes disparaitront dans l’esprit des gens! », avance Denis Monière.

Sous la forme d’un document d’une soixantaine de pages intitulé Pour faire du Québec une République, la proposition principale s’ouvre sur une déclaration des principes du Bloc Québécois, qui touche notamment à la social-démocratie, au féminisme, à la défense de l’environnement, à la laïcité de l’État et à la promotion de la langue française.

Ensuite, la présentation du programme politique du Bloc Québécois se décline en neuf chapitres traitant respectivement de l’indépendance du Québec, de la population et la langue nationale, du territoire du Québec et les régions, de l’environnement, de l’énergie et du climat, du développement économique intelligent, de la solidarité sociale, de la culture et des communications, de justice et de démocratie puis du Québec dans le monde. Enfin, la proposition principale se termine par l’introduction d’une constitution initiale de la République du Québec pour répondre aux interrogations de beaucoup de gens. « Il nous apparaît essentiel de jeter les bases d’une constitution de transition qui s’appliquerait en attendant qu’une assemblée constituante élabore la constitution permanente », ajoute André Binette.

Fort de ce document inspirant, le Bloc Québécois rassemble une fois de plus autour de ce qui fait l’unicité de sa raison d’être : l’Indépendance. « Sont présentes les orientations politiques et les projets que le Bloc Québécois propose pour un Québec indépendant et dont il entend faire la promotion,  de même que les priorités d’action politique du Bloc québécois tant au parlement d’Ottawa que sur l’ensemble du territoire Québécois… Jusqu’à l’avènement de notre République québécoise! », de conclure Martine Ouellet.

Source et informations : mlarouche@bloc.org